Catégorie : Non classé

Pourquoi soutenir la personne handicapée ? 2

Pourquoi soutenir la personne handicapée ?

L’inclusion sociale est une nouvelle approche sur laquelle se fonde toute politique sociale à l’heure actuelle dans le monde entier, et elle n’épargne personne.
Depuis sa création en RDC, province du Kasaï, les actions de l’ASPH se fondent sur cinq (5) principales motivations qui solidifient son soutien en temps réel aux personnes handicapées en RDC :

1. Problèmes de santé :
Les personnes handicapées du Kasaï sont plus vulnérables à des troubles secondaires évitables et à des comorbidités, à des troubles de santé mentale non traités.

2. Faibles niveaux d’instruction :
Les enfants handicapés sont moins susceptibles de commencer l’école que ceux non handicapés. Ils ont des faibles chances de rester à l’école et être promus, ainsi que moins de taux de transition vers un enseignement postscolaire.

3. Moins d’activité économique :
Leurs taux d’emploi gagnent souvent moins que leurs pairs non handicapés.

4. Taux élevés de pauvreté :
Les personnes handicapées du Kasaï ont de mauvaises conditions de vie et moins de ressources. La pauvreté engendre souvent des handicaps, à travers la malnutrition, de mauvais soins de santé et de conditions de travail. Le handicap peut entraîner la pauvreté par la perte de revenus, due au manque d’emploi ou au sous-emploi, et par les coûts supplémentaires, tels que les frais médicaux supplémentaires, le logement, le transport adéquats.

5. Indépendance limitée :
Le manque de vie communautaire, l’inaccessibilité des transports et autres équipements publics et les attitudes négatives rendent les personnes handicapées dépendantes des autres et isolées des opportunités sociales, culturelles et politiques générales.

Sur ce, ces actions ne peuvent aboutir qu’avec la contribution et la participation active de toutes les forces vives tant locales, nationales qu’internationales.
L’ASPH ouvre ses portes à toute personne intéressée par cette quête de se joindre à ses actions sur terrains.

Contacts : +243972508283
e-mail: asph.ongdh@asph-kasai-rdc.org ou asphkasai@gmail.com

Moyens d’actions de l’ASPH 2

Moyens d’actions de l’ASPH

• Organisation régulière des sondages, mobilisations, enquêtes, identifications sur le taux de scolarisation des enfants handicapés à Tshikapa (après chaque six (6) de l’année) ;
• Organisation régulière des sondages, mobilisations, enquêtes, identifications sur le taux de vulnérabilité des personnes handicapées à Tshikapa (après chaque six (6) de l’année) ;
• Passation d’émissions radio-télévisées sur le changement des attitudes négatives et l’inclusion des personnes handicapées (une fois chaque semaine depuis 2018) ;
• Mise en place d’une clinique sanitaire à Tshikapa pour l’assistance médicale gratuite des personnes handicapées enregistrées (depuis 2019) ;
• Mise en place d’une clinique juridique au Kasaï pour l’assistance juridique et judiciaire gratuite des personnes handicapées enregistrées (depuis 2018) ;
• Mise en place d’un centre de formation de filles et femmes handicapées aux métiers de couture et modélisation (depuis 2020).

Création de l’ASPH 0

Création de l’ASPH

1. Date de création : le 25 janvier 2017
2. Siège : Avenue Nganda Kabongo, C/Kanzala, Ville de Tshikapa, Province du Kasaï, République Démocratique du Congo
3. But de la création de l’ASPH
L’ASPH Kasaï est une ONG locale de droit congolais. Ses domaines d’intervention sont l’éducation, la santé, la sécurité alimentaire, l’assistance sociale et juridique des personnes handicapées.
Le but principal de sa création est de favoriser l’épanouissement et l’intégration des personnes handicapées ; et lutter contre toute forme discrimination basée sur l’état handicapé entre homme – femme du Kasaï.

Missions de l’ASPH 0

Missions de l’ASPH

o Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité ;
o Favoriser la mise en place des possibilités d’apprentissage de personnes handicapées aux métiers divers ;
o Parvenir à l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et filles handicapées ;
o Défendre les droits et devoirs des personnes handicapées ;
o Lutter contre la pauvreté et la vulnérabilité des personnes handicapées basée sur la précarité des moyens de subsistance ;
o Lutter contre la propagation des maladies contagieuses (VIH/SIDA, tuberculose, MST, Covid-19, etc.) ;
o Enquêter, documenter et dénoncer tout cas de vulnérabilité des personnes handicapées ;
o Développer des réseaux et groupes d’échange sur les droits des personnes handicapées ;
o Aider le gouvernement et tous les autres partenaires d’aide au développement à mettre en place des politiques et stratégies d’inclusion des personnes handicapées à tous les niveaux de la vie sociale.